Église Saint-Amand
Précédent
Suivant

Contacts :

Église Saint-Amand

Rue des Déportés, 79

7332 Sirault

Sacristain :

GUALANDI Philippe

0473/42 93 55

Représentante du clocher :

ARNOULD Marie-Jeanne

Rue Jules Ruelle, 14

7332 Sirault

0474/11 71 06

Fabrique d'église :

LATOUCHE Nicolas

Rue Émile Lété, 35

7332 Sirault

0473/56 16 30

nicolas.latouche@gmail.com

Tertre - statue de la Vierge Marie

Histoire :

Sirault - vue sur le jubé

L'église de Sirault

On cite à plusieurs reprises à partir de 1172 la résidence sur place du prévôt de Sirault. On sait en effet sans pouvoir en préciser la date que l’abbaye de Saint-Amand créa à Sirault une «prévôté».  On appelait ainsi l’habitation du prévôt ainsi que son office, dont la chapelle fut dans le principe l’église paroissiale du village. En 1429, le prévôt qui était un religieux de l’abbaye de Saint-Amand préposé à la «règle» avait sa demeure dans une maison bâtie sur un «journel» de terrain tenant à l’ancien cimetière de l’église actuelle. Durant les guerres qui précédèrent la paix de Nimègue de 1678, cette prévôté fût abandonnée mais en 1683, l’abbé Dom Pierre Honoré la fît rebâtir sur un terrain voisin de la ferme du Grand Forêt au nord de la commune de Sirault.     

A la fin du 18ème siècle, la révolution française de 1789 avait bouleversé le monde entier. A Sirault, la prévôté fut pillée et les moines durent l’abandonner.  La ferme de la prévôté et la prévôté proprement dite firent parties de la vente des biens nationaux. L’église aussi fut pillée. La prévôté est passée ensuite aux mains de privés…

La première église de Sirault mentionnée dans les archives de la paroisse a été incendiée avant juin 1600 et reconstruite en 1664. L’édifice était orienté exactement comme l’église actuelle c-à-d de l’orient à l’occident.   En avril 1783, l’église fut à nouveau incendiée ; la nouvelle église fut édifiée en style renaissance en 1785 ; la date est inscrite sous le blason de saint Amand au cœur de l’église avec la devise : FRATERNITATEM DILIGITE

FRATERNITATEM DILIGITE

A dextre, d’or à l’aigle, esployée de sable, armée, becquée et membrée de gueules  A senestre, d’azur semé de fleurs de lys sans Nombre.

En 1847 l’église fut agrandie et dotée d’un nouveau clocher constitué d’une tour  carrée surmontée d’une flèche octogonale. Un escalier monumental placé dans l’axe de l’édifice, face au clocher, donnait autrefois accès de la rue à l’église. Il fut démoli vers 1890, divisé en deux parties placées de part et d’autre de l’entrée. 

 

Devise église de Sirault
Sirault - statue de saint Amand

saint patron

saint Amand (~584-676)

Du latin Amandus, c’est-à-dire “digne d’être aimé”, Amand naquit en Aquitaine.  Il reçut une formation littéraire et monastique dans l’île d’Yeu, puis à Tours et à Bourges, où il vécut pendant quinze ans en reclus.

Sa vie missionnaire commença à la suite d’un pèlerinage à Rome.  Sacré évêque vers 630, il parcourut les régions de la Flandre et du Brabant. Cet évêque “régionnaire”, c’est-à-dire itinérant, exerça son zèle surtout dans le nord de la France et en Belgique.  Il lui arriva d’être battu jusqu’au sang et jeté dans la rivière par ceux qu’il voulait convertir.  II s’installa à l’abbaye d’Elnone, aujourd’hui Saint-Amand-les-Eaux, qui lui servait de base pour ses pérégrinations apostoliques.

II y mourut nonagénaire, le 6 février 676 date à laquelle il est fêté.  Il est le patron des brasseurs.

Fête paroissiale

Slide 1 Heading
Lorem ipsum dolor sit amet consectetur adipiscing elit dolor
Click Here
Slide 2 Heading
Lorem ipsum dolor sit amet consectetur adipiscing elit dolor
Click Here
Slide 3 Heading
Lorem ipsum dolor sit amet consectetur adipiscing elit dolor
Click Here
Précédent
Suivant

Nom de la fête

Date de la fête

Oportunum est, ut arbitror, explanare nunc causam, quae ad exitium praecipitem Aginatium inpulit iam inde a priscis maioribus nobilem, ut locuta est pertinacior fama. nec enim super hoc ulla documentorum rata est fides.

Ex turba vero imae sortis et paupertinae in tabernis aliqui pernoctant vinariis, non nulli velariis umbraculorum theatralium latent, quae Campanam imitatus lasciviam Catulus in aedilitate sua suspendit omnium primus; aut pugnaciter aleis certant turpi sono fragosis naribus introrsum reducto spiritu concrepantes; aut quod est studiorum omnium maximum ab ortu lucis ad vesperam sole fatiscunt vel pluviis, per minutias aurigarum equorumque praecipua vel delicta scrutantes.